Une identité à partager
vous etes ici : Accueil » Le patrimoine breton » • Patrimoine » Noms de rues

Noms de rues

D 5 décembre 2015     H 10:10     A Denez     C 0 messages


Voilà une évocation qui ferait presque oublier la dîme municipale liée au stationnement. En effet, que ce soit dans le monde rural ou urbain aux détours des chemins et des avenues, force est de constater qu’une part infime des rues évoquent les évènements et les personnages marquants de notre Histoire. Si les édifices civils - religieux et militaires présentant un intérêt sont légitimement signalés dans les guides touristiques, en revanche l’évocation des évènements majeurs et les esquisses de nos héros nationaux se développent avec parcimonie. Au milieu du XIXème siècle, plusieurs personnalités bretonnes tentèrent de promouvoir notre Histoire en encourageant l’apposition de plaques commémoratives en rapport avec un personnage ou un évènement particulier. Mais les deux conflits mondiaux vont mettre un frein à ce mouvement ; martyrs, militaires et politiques vont monopoliser les évocations ; Ils rejoignent les protagonistes de l’Histoire officielle française déjà omniprésents : révolutionnaire - maréchaux d’Empire et hommes de lettres qui n’entretiennent parfois aucun lien avec Notre Histoire. Paradoxe insupportable des hommes et femmes qui ont persécuté notre peuple ou méprisé notre identité se voient largement sur-représentés. Héritage ancestral, quelques éléments de la toponymie bretonne ont été préservés en particulier en zone rurale. Riches d’enseignements, ils nous permettent aujourd’hui encore de nous replonger dans notre passé : de témoigner du vécu de nos villes et villages, de comprendre l’évolution linguistique de notre région, de déterminer l’origine des noms, de nous replonger dans la vie de nos Saints et des personnalités oubliées de notre Histoire et de retrouver des éléments de notre patrimoine parfois cachés. Au XVIIème et XVIIIème siècle, prévôts et intendants royaux contrôlent et attribuent les dénominations des rues, cette responsabilité relève désormais exclusivement de la compétence des communes. Hélas, si la conscience du patrimoine et l’intérêt pour l’histoire régionale se développe, les aspirations des populations sont rarement prises en compte. Conséquence de l’extension urbaine et du développement des campagnes, les nouvelles dénominations de rues demeurent outrageusement conformistes sans aucune justification locale. Par manque de connaissances et d’inspirations la thématique, liée à la faune et la botanique, reste une valeur refuge. Les désuètes Rues des Jonquilles, Allées des Mésanges et autres Impasses des Bruyères estampillent bon nombre de nouveaux lotissements. Alors que l’histoire de Bretagne s’ouvre sur de nouveaux horizons, conséquence de l’émergence des moyens de communications actuels, il nous appartient d’inverser cette tendance. Les noms de rues sont des marqueurs de notre Histoire, ils doivent permettre à chacun de s’approprier l’espace. Vivante, l’Histoire de Bretagne doit se figer dans notre quotidien. Cette pratique aura pour objectif de susciter un intérêt et de développer les connaissances des Bretons sur leur Histoire, en attendant que les programmes d’études scolaires daigne l’enseigner. Devoir de mémoire, une manière également de rendre un vibrant hommage aux femmes et aux hommes, connus où méconnus, qui se sont illustrés ou qui ont œuvrés pour notre région que ce soit dans les domaines politiques, économiques et culturels. La ressource est innombrable.
La Bretagne dispose d’un patrimoine - matériel et immatériel - considérable et d’une Histoire propre qui doit être reconnue et préservée. Témoignage de notre passé, susceptible de nous aider à comprendre notre présent, son évocation à travers les dénominations de rues aura également pour finalité la transmission aux générations futures d’un héritage qu’il nous appartient dès à présent de faire revivre.
 
Denis Lacheve

Dans la même rubrique

14 janvier 2015 – Pemoc’h Gouez

11 août 2014 – Les drapeaux nationaux bretons

1er novembre 2013 – Anjela Duval

5 octobre 2013 – 1.2.3 Regards sur la Bretagne et les Bretons

27 octobre 2012 – Breizh a Gan 2012