Une identité à partager
vous etes ici : Accueil » Histoire de Bretagne » • Histoire » La Bretagne et son Histoire

La Bretagne et son Histoire

D 16 janvier 2011     H 18:59     A     C 0 messages


La guerre de succession de Bretagne (1341-1365)

Le duc Jean III étant mort sans enfants, sa succession fut disputée par sa nièce JEANNE DE PENTHIÈVRE et par JEAN DE MONTFORT, issu d’un deuxième mariage du duc Arthur II avec Yolande de Dreux.
Jean de Montfort, qui venait d’obtenir l’alliance anglaise, prit les devants et s’empara d’un certain nombre de places importantes. Le camp adverse, appuyé par le roi de France, riposta aussitôt. Ainsi commença une longue et terrible guerre où la Bretagne, devenue un enjeu entre les rois de France et d’Angleterre, fut affreusement ravagée.
Jean de Montfort, tombé captif du roi de France, sa cause sembla perdue. Mais sa femme JEANNE DE FLANDRE, surnommée JEANNE LA FLAMME, se révéla un chef intrépide et indomptable. Elle est demeurée célèbre par le siège qu’elle soutint victorieusement à Hennebont en 1342 et en 1343 contre CHARLES DE BLOIS, le mari de Jeanne de Penthièvre.
Jean de Montfort, libéré au cours d’une trêve, devait mourir en 1345. Son fils, le futur JEAN IV, allait terminer à son avantage cette longue guerre, bien qu’il eût en face de lui un capitaine de la valeur de BERTRAND DU GUESCLIN. Après des péripéties dramatiques et des faits de bravoure, tel le Combat de Trente en 1351 sur la lande de Mi-Voie entre Josselin et Ploërmel, après que la Bretagne eut été méthodiquement pillée par les troupes anglaises, l’explication finale eut lieu en 1364 près d’Auray. Charles de Blois fut tué, Du Guesclin fait prisonnier. Par le traité de paix signé à Guérande en 1365, le fils de Montfort fut reconnu duc de Bretagne sous le nom de JEAN IV.
AN ALARH : JEAN IV LE CONQUÉREUR (1365-1399).
JEAN IV est l’un des personnages les plus curieux de l’histoire de Bretagne. Devenu le seul maître du duché, il fut tour à tour honni, chassé, réclamé puis vénéré par tous les Bretons. Son anglophilie le fit détester du peuple qui le contraignit, dès 1373, à retourner en Angleterre où il avait été élevé.
Charles V commit alors l’erreur de vouloir confisquer le duché au profit de la couronne de France. Du coup, Jean IV fut rappelé, avec l’agrément de Jeanne de Penthièvre elle-même. Le 3 août 1379, il débarquait à Dinard au milieu de l’enthousiasme du peuple et des grands de Bretagne. Cette page de notre histoire est évoquée dans un très beau chant du Barzaz-Breiz : An Alarc’h (Le Cygne).

Dans la même rubrique

2 mars 2015 – Erispoë (851 à 857)

5 février 2015 – Salomon (857-874)

11 janvier 2015 – 410, la naissance de l’État breton

12 août 2014 – 1488 Al Lannoù Ruz

1er novembre 2013 – Qui étaient les bonnets rouges de 1675 ?