Une identité à partager
vous etes ici : Accueil » La langue bretonne » • Expolangues » Expolangues 1997

Expolangues 1997

D 8 décembre 1997     H 14:18     A     C 0 messages


(voir vidéo en bas de page) ↓

L'identité bretonne au cœur du multiculturalisme

Le contraste était saisissant, la vérité cruelle : le Canada, terre de multiculturalisme officiel, était l’hôte de la France, patrie du monolinguisme constitutionnel. . . lors du 15e Expolangues, du 29 janvier au 2 février. Malgré tout, grâce à l’association Identité Bretonne, la Bretagne et sa langue ont une fois de plus affirmé leur droit inaliénable à l’existence. Émanant d’une volonté populaire issue des cinq coins de Bretagne, et pas seulement Rennaise, Identité Bretonne a su faire s’exprimer l’étonnement des nombreux visiteurs, et susciter les encouragements de beaucoup.
« Expolangues a réussi à s’imposer comme le plus important salon linguistique mondial », expliquait Jean-Pierre Van Deth, son président, parmi quelques 370 exposants, représentant 50 langues. Avec un « Gwenn ha Du » en figure de proue, incontournable pour tout visiteur, la Bretagne affichait sa présence entre les délégations de Russie et de Grèce. L’association Identité Bretonne, financée par une souscription et soutenue par le seul mais loyal Conseil Général du Finistère, était bien au rendez-vous, pour se battre afin que la France signe et ratifie, à l’instar des autres pays de l’Union Européenne, la Charte Européenne des Langues Régionales et Minoritaires.
Plus de 500 personnes, de toutes origines, ont signé la pétition concernant la Charte. Cette pétition est destinée à être remise au Président Chirac, pour rappeler à ce dernier que ses intentions Quimpéroises du printemps dernier se devaient d’être enfin suivies d’actes. Les Canadiens, qui s’empressèrent de signer, n’en croyaient pas leurs oreilles...
Durant cinq jours, des équipes de bénévoles efficaces se sont relayées, pour répondre à toutes questions concernant l’identité, la langue bretonne et son apprentissage, Diwan et l’enseignement, la nécessité d’une pétition pour faire reconnaître l’évidence, ou l’absence d’une TV bretonne par satellite que même les exilés Kurdes ont réussi à financer...

La presse s’est, bien sûr, fait écho de cette volonté de reconnaissance, avec, notamment, le World Service de la BBC, la TV Basque ETB, Radio France Outre-Mer (RFO) et Radio France International (RFI).
La réalité et la qualité de la présence d’ Identité Bretonne n’ont pourtant pu masquer la modicité des moyens mis à disposition, exposant du même coup le renoncement et l’absence de clairvoyance du Conseil Régional, des Conseils Généraux (Finistère mis à part), de la Ville de Rennes et de son Conseil Consultatif local (né quatre mois après Identité Bretonne)... Dignement représentés, et au delà de tout clivage, furent Basques du Sud, Galiciens et Corses, financés par leur Conseil Régional. Une caisse de résonance autrement plus pleine !
« Le bilan est largement positif. Il y a une demande croissante concernant la langue et la culture bretonnes » affirme le Président d’ Identité bretonne , aucunement morose, puisqu’il prépare déjà le 16e Expolangues, en 1998. D’ici là, le Comité de Parrainage, emmené par Gérard Gautier et Jean-Yves Cozan, devrait grandement s’étoffer. Pour que toutes les composantes bretonnes comprennent, enfin, que Identité Bretonne est l’affaire de tous.

Vidéo réalisée sur le salon Expolangues lors de la première participation d’ Identité bretonne .
 [1]


[1Pour profiter de cette vidéo, cliquez ici : Adobe Flash Player pour télécharger « gratuitement » la version qui vous conviendra.

Dans la même rubrique

15 janvier 2013 – Expolangues 2013

9 février 2012 – Le breton et le gallo étaient à nouveau présents parmi les langues vivantes du monde au salon Expolangues à Paris

13 janvier 2012 – Expolangues 2012

17 février 2011 – Expolangues 2011

8 décembre 1999 – Expolangues 1999