Une identité à partager
vous etes ici : Accueil » Histoire de Bretagne » • L’indépendance » De Nominoé à François II - 830 à 1532

De Nominoé à François II - 830 à 1532

D 16 juin 2018     H 12:28     A     C 0 messages


 • GUERRE de SUCCESSION

Avant sa mort Jean III s’était refusé à désigner clairement son successeur.
Deux candidats possibles s’affrontent :

- JEAN DE MONTFORT,
son demi-frère, appuyé par le roi d’Angleterre qui y trouve un double intérêt
(utilisation des ports bretons entre la Guyenne anglaise et l’Angleterre et diminution de la pression française sur ses possessions continentales)

- JEANNE DE PENTHIÈVRE,
fille de Guy, frère de Jean III, et mariée en 1337 à Charles de Blois, neveu du roi de France. Elle est appuyée par le roi de France.
La Bretagne, qui a échappé aux premiers affrontements anglo-français de la guerre de Cent ans, se trouve plongée dans la guerre, à cause de sa situation géographique et d’une succession mal établie.
En 1341, Jean de Montfort s’empare de Nantes et du trésor ducal. Mais les troupes françaises s’emparent de Nantes et Jean de Montfort est fait prisonnier. Mais son épouse, Jeanne de Flandre, surnommée « Jeanne la Flamme », résiste dans Hennebont que les troupes françaises ne peuvent prendre.
Après la trêve de Malestroit (1343 ), les rois d’Angleterre et de France quittent la Bretagne avec la majorité de leurs troupes. Jean de Montfort est libéré puis s’enfuit en Angleterre, en 1345. Il revient avec des troupes mais il meurt (1345), à Hennebont.
Il est inhumé à l’église Sainte-Croix de Quimperlé.
La guerre s’enlise, les deux partis n’ayant pas les moyens de l’emporter. Batailles, luttes épiques tel le Combat des Trente en 1351. La désolation s’étend dans tout le duché.
Un partage entre Charles de Blois et le jeune Jean de Montfort est proposé mais Jeanne de Penthièvre le refuse.
Le jeune Jean de Montfort revient en 1362.
Le 12 juillet 1363, au moment où l’armée de Blois et celle de Montfort vont en venir aux mains, sur les landes d’EVRAN, un projet d’entente est conclu mais n’aura pas de suite.
En septembre 1364, près d’AURAY, l’armée de Charles de Blois avec Duguesclin se heurte aux troupes de Jean de Montfort, aidé par les Anglais. La rencontre est acharnée. Charles de Blois est tué, Duguesclin est fait prisonnier.
Charles de Blois est inhumé aux Cordeliers de Guingamp. Actuellement ses reliques sont dans l’église de Grâces, près de Guingamp.
Les partisans de Jeanne de Penthièvre se rallient au nouveau duc qui prend le nom de JEAN IV et les dernières troupes françaises quittent la Bretagne.

Le traité de Guérande, le 12 avril 1365 , garantit la paix

Dans la même rubrique

16 décembre 2010 – L’économie bretonne aux 14e et 15e siècles

16 décembre 2010 – L’art architectural

16 décembre 2010 – La vie intellectuelle aux 15e et 16e siècles

16 décembre 2010 – L’État breton