Une identité à partager
vous etes ici : Accueil » Histoire de Bretagne » • L’indépendance » De Nominoé à François II - 830 à 1532

De Nominoé à François II - 830 à 1532

D 16 juin 2018     H 12:28     A     C 0 messages


 • MAISON de NANTES

Après Alain le Grand, une lutte s’engage entre Conan, comte de Rennes, et les trois fils d’Alain. La Bretagne est morcelée entre les comtes.
Profitant de la division des chefs bretons, les Vikings envahissent la Bretagne. Ils s’en prennent surtout aux abbayes. Les moines emportent leurs reliques et leurs trésors vers l’intérieur du pays puis quittent la Bretagne.
La disparition d’oeuvres manuscrites médiévales en latin et en breton est inestimable.
Mais les Bretons restés au pays sont prêts à la révolte, il leur manque seulement un chef.

ALAIN « BARBE-TORTE », petit-fils d’Alain le Grand, il règne de 936 à 952.

En 936, il débarque en Bretagne, bat les Normands à Dol, à Lancerf en Plourivo et délivre Nantes en 939.
Les Vikings doivent quitter la Bretagne et, en 937, Alain est reconnu duc de Bretagne.
939, la bataille de TRANS marque la libération de la Bretagne.
Il meurt au château de Nantes en 952. Il est inhumé dans la collégiale Notre-Dame, à Nantes.
Son œuvre de restauration est considérable et rapide. En 13 ans il rend l’indépendance, la paix et la prospérité.
Il laisse 1 fils légitime :
- DROGON de 952 à 958(?). Il est vite assassiné.
et 2 fils naturels (Hoël et Guerec’h qui vont entrer en rivalité avec la maison de Rennes) :
- HOEL, son frère, devient comte de Nantes. Il meurt ,en 981, assassiné lui aussi.
- GUEREC’H , son frère, qui était évêque de Nantes, devient à son tour comte de Nantes. Il meurt en 988, sans héritier légitime, assassiné, dit-on. Il est inhumé dans l’abbaye de Redon

Dans la même rubrique

16 décembre 2010 – L’économie bretonne aux 14e et 15e siècles

16 décembre 2010 – L’art architectural

16 décembre 2010 – La vie intellectuelle aux 15e et 16e siècles

16 décembre 2010 – L’État breton