Une identité à partager
vous etes ici : Accueil » Histoire de Bretagne » • L’indépendance » De Nominoé à François II - 830 à 1532

De Nominoé à François II - 830 à 1532

D 16 juin 2018     H 12:28     A     C 0 messages


 • LES ROIS

NOMINOË 1er Roi

Il a régné de 830 à 851.
Après la mort du roi Morvan ( 818), le roi de Francie Louis le Débonnaire désigne comme gouverneur de Vannes un Breton, NOMINOE, qui fait preuve d’intelligence, d’esprit d’organisation, de volonté. Comte de Vannes en 819, il est nommé, en 826, « Duc pour la Bretagne entière » (l’ensemble des territoires d’origine armoricaine) et « Missus » en 831.
Il fait régner la paix et fortifie la frontière de l’Est.
A la mort de Louis le Débonnaire (840), Nominoë ne prête pas serment à Charles le Chauve qui organise trois expéditions contre lui, sans succès.
En 845, Charles le Chauve est battu par les Bretons à BALLON, près de Bains-sur-Oust, et il s’enfuit.
Battu de nouveau, en 846, il reconnaît Nominoë roi et roi indépendant de l’Armorique, y compris le comté de Nantes, et comte du Maine et de l’Anjou.
NOMINOE est couronné roi de Bretagne, à Dol (848).
Il veut établir l’indépendance ecclésiastique de la Bretagne, en créant l’archevêché de Dol et quatre évêchés en 848.
En 850, il déclare la guerre à Charles le Chauve, avance victorieusement mais meurt à Vendôme en 851 ( probablement empoisonné ? ).
Il est inhumé au monastère de Redon.
On lui donne le titre de « Père de la PATRIE ».
Une statue lui a été élevée à Bains sur Oust.

ERISPOË 2e Roi

Il règne de 851 à 857.
Fils de Nominoë.
Il refuse de se reconnaître vassal de Charles le Chauve. Celui-ci attaque les forces bretonnes mais il est battu à JENGLAND, le 22 août 851.
Un traité de paix est signé en, 852, qui reconnaît l’indépendance de la Bretagne avec les comtés de Rennes, de Nantes et d’Herbauges, la baronnie de Retz et la seigneurie de Clisson, puis le comté de Craon.
Il est « Prince de la Bretagne et jusqu’au fleuve de Mayenne ».
Une nouvelle vague d’immigrants celtes d’outre -Manche, surtout Irlandais.
En 857, Salomon se révolte. Erispoë, battu, s’enfuit, se réfugie dans une église où Salomon le poignarde.

SALOMON 3e roi

Il règne de 857 à 874.
Fils du frère aîné de Nominoë.
En 857, il se révolte contre Erispoë.
En 863, il signe le traité d’Entrammes avec Charles le Chauve : il obtient le ’’pays entre deux eaux ’’ (entre Sarthe et Mayenne ).
Les Normands ravagent diverses régions de Bretagne.
En 874, Salomon est égorgé à son tour dans l’église de la Martyre.
Puis c’est la lutte entre les frères :
- Gurvand ( qui meurt en 877 )
- et Pasweten qui fait appel aux Normands... Ceux-ci l’assassineront en 878.

Dans la même rubrique

16 décembre 2010 – L’économie bretonne aux 14e et 15e siècles

16 décembre 2010 – L’art architectural

16 décembre 2010 – La vie intellectuelle aux 15e et 16e siècles

16 décembre 2010 – L’État breton