Une identité à partager
vous etes ici : Accueil » La langue bretonne » • Langue bretonne » Botnevel

Botnevel

D 7 mai 2013     H 11:25     A     C 0 messages


LA RÉSIDENCE DE NOMINOE

Le nom de la résidence de Nominoé nous est connu par un passage des Gesta des saints de Redon qui rapporte que Conwoion envoya chez Nominoé un envoyé du nom de Louhemel. Cette résidence est appelée Botnumel.

Ce nom est un composé : Bot, en vieux-breton, signifie « demeure ». Numel est un nom dérivé du même radical que le nom de Nominoé lui-même, que l’ on trouve plus d’ une fois écrit Numinoe. Le nom de la résidence n’ est donc pas ici sans rapport avec le nom de celui qui y demeure. Quand on sait que’ en breton moderne le vieux-breton Numin a donné Neven, on peut être assuré que Bot-Numel doit aboutir à Bod-nevel en breton moderne.

Or il se trouve que dans la paroisse de Priziac nous avons un village du nom de Bonnevel, qui est de toute évidence un Bod-Nevel. Dans le Parcellaire breton il n’ existe qu’ un seul Bonnével, et il est donc le seul lieu connu, en Bretagne, qui puisse avoir été la résidence de Nominoé.

On peut donc considérer comme acquis que Nominoé avait ses racines dans le Bro-Weroc, et le lien entre son nom Numinoe et celui de Bot-Numel doit indiquer qu’ il s’ agissait d’ un domaine héréditaire. Ceci mérite d’autant plus d’attention que, dans la même paroisse de Prisiac, à 2,5 km an NE de Bonnével, on trouve un lieu-dit Tronéven, c’ est-à-dire en v.breton *Tnou Numin, traduit classiquement par « vallon sacré ».

Ces trois noms sont des dérivés d’ un v.celtique *numos, de même origine préhistorique que le grec nomos, « loi », nomos « district administratif », nômaô « diriger », de la même racine que nemô « gouverner », alios qu’en celtique on a nemos « viel », nemeton « bois sacré. Le même radical *num-a donné le nom de la ville légendaire de *Numantorion où, suivant les conteurs gallois, on trouvait 9 x 9 »hommes dirigeants", teyrndynion = *tigernogdunii, autrement dit la quintessence de la gouvernance celtique. Pour la liaison entre l’Ordre le Sacré, voir notre étude sur Neventer et la Vi sacra léonaise.

A 500 m à l’est de Bonnével existe aujourd’hui un lieu-dit Keroual. Or l’ étymon le plus vraisemblable de Kerwal est le celtique *Coriowalon, composé de corio- « troupe militaire » et -walon « enceinte » latinisé en Coriuallum. Ceci doit indiquer qu’un corps de troupes était stationné à proximité.

Dans la même rubrique

2 septembre 2017 – Contrats Aidés

28 décembre 2013 – KAN AR BONEDOU RUZ / chant des bonnets rouges

7 mai 2013 – Les Franks

18 janvier 2012 – Yezhadur !