Une identité à partager
vous etes ici : Accueil » Le territoire breton » • Bretagne historique » Après les peuples des mégalithes…

Après les peuples des mégalithes…

D 14 juin 2017     H 11:21     A Ronan     C 0 messages


 L'ÂGE DU BRONZE ET LES PREMIERS CELTES

JPEG - 92.8 ko
Brucero, cropped-druides

Les tombes individuelles. Nous avons déjà évoqué, avant les mégalithes, des tombes individuelles à squelettes repliés, puis les mégalithes et notamment les dolmens avec galgals et tumulus datant environ de 3600 à 2000 ans avant J.C.
Au début du bronze, les tombes individuelles enterrées font leur apparition et, avec les premiers proto-Celtes, les tumulus réapparaissent.
Des tertres plus petits en général que les galgals des mégalithes recouvrent des sépultures individuelles cette fois enterrées.

L’incinération et les champs d’urnes. A la fin du bronze, une véritable révolution s’opère dans le mode d’ensevelissement des morts. A l’inhumation, on voit, à partir de 1250 avant J.C. se substituer l’incinération. Elle existait dans l’actuelle Hongrie bien avant cette date. C’est ce que l’on a appelé la civilisation des Champs d’urnes. Ces urnes sont groupées en cimetières sur des terrains plats. On les trouve en Europe Centrale, en Allemagne du sud, dans la France de l’est, du centre et du midi, particulièrement nombreuses en Bourgogne et en Champagne. Cette civilisation relativement égalitaire dans la mort est « une culture de paysans attachés au sol sans grande ouverture sur le monde extérieur » comme l’a défini Hatt.
Or, cette année des hommes des « champs d’urnes » atteint l’Italie du nord au 11ème siècle avant J.C. la Gaule 9ème, le sud de la France au 8ème et l’Espagne peu après. Ceci constitue un retard considérable par rapport à la Grande Bretagne où la crémation paraît avoir existé dès -2000 comme solution de rechange à d’autres traitements des morts et où l’influence de l’Europe centrale ne semble guère s’être exercée.
Les proto-Celtes garderont longtemps, jusqu’au 5ème avant J.C. – sauf pour leurs chefs – ce système de sépulture plus accessible que les coûteux dolmens. Il y a là comme une démocratisation de la mort. Par ailleurs, tandis que la civilisation des mégalithes, bien qu’elle ait connu la navigation, avait ignoré les brillantes civilisations techniquement supérieures de l’Egypte et de la Mésopotamie tout à fait contemporaines, voici qu’au 2ème millénaire la porte s’ouvre sur l’Orient.